top of page

14e réunion de revue annuelle de la lutte contre la Traite de personnes en Afrique de l'Ouest.

NIAMEY, NIGER, 1 – 3 Février 2022

La Commission de la CEDEAO organise la 14e réunion de revue annuelle de la lutte contre la Traite des Personnes Plus (RNNI-TIP+)



NIAMEY, NIGER, 1 – 3 Février 2022, Hôtel Noom. La Commission de la CEDEAO a organisé la réunion de revue annuelle du réseau régional des points focaux nationaux contre la traite des personnes plus.

Cette réunion est organisée avec le support du Projet Crime organisé : Réponse de l’Afrique de l’Ouest aux trafics (OCWAR-T)”, financé par l'Union européenne et le gouvernement allemand et le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD).

La traite des personnes (TdP) est un phénomène répandu dans toute la région de la CEDEAO et les pays ont leurs caractéristiques distinctes. Les facteurs socio-économiques et géographiques, les processus migratoires, l'éducation, les conflits armés et la violence, les catastrophes naturelles façonnent le phénomène de la traite dans la région. Les enfants et les adolescents constituent le plus grand groupe de victimes identifiées de la TdP dans tous les Etats membres de la CEDEAO. La pandémie de Covid-19 et les restrictions introduites, ont conduit à l'aggravation des vulnérabilités à l'exploitation d'un grand groupe de la population. Les réponses nationales à la traite des êtres humains sont confrontées à des défis et à de nouvelles priorités et ont dû adapter leurs actions en conséquence. La réalisation de la sécurité humaine dans la région de la CEDEAO par la lutte contre la TdP et la protection des personnes vulnérables est une priorité absolue pour la CEDEAO, qui a adopté plusieurs instruments et directives régionaux à cet égard.


Cette réunion annuelle a permis aux États membres de la CEDEAO de réfléchir à une nouvelle approche intégrée de la protection et de la sécurité humaine, défendue par le Département des affaires sociales et du genre de la Commission de la CEDEAO. Au cours de cette réunion de trois jours, les participants ont débattu sur sur les réalisations, les défis identifiés en 2021 ainsi que sur les perspectives pour 2022 dans leurs pays respectifs.







L'ICMPD à présenté l'évaluation de base des mécanismes de coopération nationaux, régionaux et internationaux pour la protection des personnes victimes de la traite, et les cadres connexes sur les crimes contre la personne des États membres de la CEDEAO et de la Mauritanie, ainsi que l'étude de référence sur la Politique Régionale de Prévention des Crimes contre la Personne.

Sur la base des résultats de ces deux évaluations, la réunion a donné aux participants l'opportunité de discuter des étapes vers l'établissement d'un Mécanisme Régional de Référence (MRR) pour les victimes de la traite, l'établissement de la Politique Régionale de Prévention de la Criminalité contre les Personnes.


Ces discussions se déroulent dans le sillage des ateliers de plaidoyer, de coordination et de renforcement des capacités de haut niveau sur la sécurité humaine intégrée, en cours dans les pays, menés par la Commission de la CEDEAO. Enfin, la réunion permettra également de présenter les différentes initiatives en cours qui visent à renforcer les mécanismes de référencement nationaux et la coopération bilatérale pour lutter contre la traite des personnes.


Pour de plus amples informations sur la reunion, veuillez contacter : International Centre for Migration Policy Development (ICMPD) ICMPDAbuja@icmpd.org

Comments


bottom of page