top of page

Les Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA en concertation pour la préparation de la reunion tripartite CEDEAO- EU – UEMOA  sur le NDICI.





Les Commissions  de la CEDEAO et de l’UEMOA se reunissent du  4 Mars au 6 Mars 2024 à Accra dans le cadre des travaux  préparatoires de la prochaine réunion tripartite CEDEAO - UEMOA - UE pour la programmation et la mise en œuvre de l'Instrument de Voisinage de Développement et de Coopération Internationale de l’Union Européenne  (NDICI) 2021-2027 - Afrique de l'Ouest

Cette reunion qui constitue un cadre de travail entre  la Commission de la CEDEAO et de l‘ UEMOA, enregistre la participation des agences spécialisées de la CEDEAO. Elle a pour objectifs de passer en revue les préparatifs techniques, les recommandations de la précédente réunion tripartite, de s’assurer du niveau de prise en compte des priorités de la région dans la programmation des plans d’action annuels et de finaliser les projets de termes de référence du dispositif de pilotage, de coordination et de suivi du NDICI pour la région Afrique de l’Ouest.

Au cours de la Cérémonie d’ouverture, M. Jerome Boa, Directeur des Relations Extérieures et Co-President de la plateforme a rappelé l’importance de cette rencontre préparatoire  qui permet de consolider le cadre de concertation entre la CEDEAO et l’UEMOA pour une bonne programmation et mise en oeuvre du NDICI- Afrique de l’Ouest, tout en s’assurant de la prise en compte des dynamiques régionales en cours.

M. Arnaud Cédric KIEMA, Directeur de la Coopération à la Commission de l’UEMOA et Co-President de la plateforme a souhaité à l’ensemble des participants de fructueux échanges. Il a en outre indiqué l’importance du maintien de ce cadre de dialogue entre les Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA  qui permettra de presenter la vision commune des deux organisations lors  des prochaines discussions avec l’Union Europeenne.

Pour rappel, le NDICI succède aux Programmes Indicatifs Regionaux (PIR) financés par le  Fonds Européen de développement (FED). Les 6 domaines prioritaires  retenus dans le cadre de ce nouvel instrument sont les suivants : Promouvoir la stabilisation, la sécurité, la transition démocratique, la bonne gouvernance et les droits de l’homme; Soutenir une croissance inclusive et durable, promouvoir des emplois décents et tirer parti de la transformation numérique;  Renforcer la coopération sur tous les aspects de la migration, de la mobilité et des déplacements forcés, et s’attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière et des déplacements forcés; Protéger l’environnement et la biodiversité, et lutter contre le changement climatique; Promouvoir le développement humain et l’égalité de genre; Renforcer les partenariats.

 

 

 

23 vues

Comments


bottom of page