top of page

La Commission de la CEDEAO examine le plan d’action de sa Stratégie Maritime Intégrée (SMIC)




Dans le cadre de l’atteinte des objectifs liés à sa Stratégie Maritime Intégrée, la CEDEAO organise du 20 au 22 Mars à Abidjan, une réunion interdépartementale sur l’examen du plan d’action du SMIC, qui est un acte juridique fournissant un cadre de référence complet pour les actions à entreprendre par les différentes parties prenantes au niveau national et régional.

 

Cette réunion qui rassemble les départements de la CEDEAO, les représentants des centres maritimes de la CEDEAO, les institutions et agences de la CEDEAO, les commissions de pêche de l’Afrique de l’Ouest, a pour objectif général l’appropriation du plan d'action du SMIC par les départements techniques afin d'assurer une mise en œuvre intégrée et coordonnée conformément au mandat de la Commission de la CEDEAO.

L‘objectif spécifique est de s’assurer que les axes et interventions prévues dans le Plan d’actions soient en lien avec les objectifs 4X4 du Management de la Commission au niveau des politiques sectorielles (Sécurité alimentaire et nutritionnelle, Biodiversité marine, Economie Bleue…).

 

Trois discours ont marqué la cérémonie d’ouverture. Il s’agit de l’intervention du Commodore Richard Maru Shammah, Director of CRESMAO, de M. Cheikh Toure,Directeur Pays – Côte d’Ivoire UNODC et de S. E. Mme FANTA CISSE, Représentante Résidente de la CEDEAO en Côte d’Ivoire

Dans son allocution, le Commodore Richard Maru Shammah, Director of CRESMAO, a salué la présence d'experts à cette réunion, et rappelé l’aspect multilatéral des défis liés au domaine maritime d’où la nécessité d‘une bonne appropriation du plan d‘action ainsi qu’une  bonne mise en œuvre  pour la CEDEAO.

 

M. Cheikh Toure, Directeur Pays ONUDC, a affirmé que certaines des initiatives de la CEDEAO implémentées avec l’appui de l’ONUDC en Afrique de l’Ouest sont alignées sur la stratégie maritime intégrée de la CEDEAO. Entre autres initiatives, le projet SWAIMS de la CEDEAO financé par l’UE. Il a ensuite félicité la CEDEAO pour ses efforts dans le renforcement de la sécurité maritime, et a insisté sur la nécessité de relever certains défis par les États pour lutter notamment contre la pollution maritime, l’exploitation illégales des zones maritimes Ouest africaine, il a enfin souligné la nécessité de travailler entre Etats Membres de la CEDEAO afin d’assurer la stabilité et la paix dans la région.

 

S.E, Mme Fanta CISSE, a souhaité la bienvenue en Côte d‘Ivoire à tous les participants avant de faire remarquer que l’aspect pluridisciplinaire du domaine maritime interpelle tous les acteurs présents à cette rencontre. Elle a enfin declaré que : « Cette stratégie étant le document cadre de la communauté pour une réponse à la bonne gestion et exploitation du domaine maritime, est fondée sur une collaboration inter- agence au niveau national et régional. Sa gestion doit concilier les décisions politiques, les questions juridiques, la sécurité et la défense au niveau régional, les forces de sécurité, l’administration maritime et portuaire, entre autres ».

 

Cette Réunion Interdépartementale sur l’examen du projet du plan d'action de la stratégie maritime intégrée de la CEDEAO (SMIC) est organisée avec l’appui du projet CEDEAO-SWAIMS et des partenaires dont l’Union Européenne et l’UNODC.

 

24 vues

Comments


bottom of page