top of page

Lutte contre le « crime organisé » :

Réponse de l'Afrique de l'Ouest à la traite (projet OCWAR-T) (projet OCWAR-T) '' : tient sa 3e réunion du comité de pilotage








Dans le cadre du processus de mise en œuvre du projet Crime organisé : Réponse de l'Afrique de l'Ouest à la traite (OCWAR-T), la Coopération internationale allemande (GIZ) en tant qu'agence de mise en œuvre principale, la Commission de la CEDEAO, l'Union européenne, le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères et d'autres partenaires d'exécution - à savoir l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Groupe consultatif sur les mines (MAG), le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD) et le renforcement de la réponse de l'Afrique à criminalité transnationale organisée (ENACT) - a tenu la troisième réunion du Comité directeur le mardi 14 décembre 2021.

La réunion tenue via une plateforme virtuelle a été l'occasion pour les membres du comité de pilotage en tant qu'instance suprême de prise de décision du projet OCWAR-T de délibérer et d'orienter stratégiquement les interventions du projet et d'assurer la cohérence avec les objectifs du projet en la mise en œuvre jusqu'à présent.

Dans son discours d'ouverture, la coprésidente représentant la Commission de la CEDEAO, Dr Sinitki T. Ugbe, a remercié l'Union européenne et l'Allemagne pour le soutien financier du projet.


Elle a également apprécié le bon partenariat entre la CEDEAO et les Partenaires du projet OCWAR-T permettant le renforcement des structures et des capacités pour lutter plus efficacement contre la criminalité transnationale organisée dans la région.

La représentante de l'Union européenne et coprésidente du comité de pilotage, Mme Tassin-Pelzer a félicité le projet OCWAR-T pour les réalisations à ce jour et a remercié tous les partenaires pour leurs efforts : elle les a invités à saisir l'opportunité d'explorer des voies rendre le programme plus stratégique.

Dans son discours d'ouverture, la directrice nationale de la GIZ Nigeria, Ina Hommers, a réitéré l'engagement de la GIZ à poursuivre les activités et les actions prévues afin d'atteindre les objectifs fixés par le projet.

Dans leur présentation, la direction du projet a donné un aperçu des activités du projet au cours de l'année écoulée et de ses réalisations. En même temps discuté des défis dans la mise en œuvre et la voie à suivre, y compris une évaluation à mi-parcours à venir du projet

Quelques réalisations :





Les participants à la réunion comprenaient la Commission de la CEDEAO, l'Union européenne, la GIZ Nigeria, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Groupe consultatif sur les mines (MAG) et le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD ) et Renforcement de la réponse de l'Afrique à la criminalité transnationale organisée (ENACT).

Sur le projet OCWAR-T :

Conjointement financée par l'Union européenne et le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères (AA), la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH met en œuvre le « Crime organisé : réponse ouest-africaine à la traite » (OCWAR-T) en collaboration avec les Nations Unies Office contre la drogue et le crime (ONUDC), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Groupe consultatif sur les mines (MAG), le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD) et l'Enhancing Africa's response to transnational organisé crime (ENACT). Dans le cadre d'une approche régionale et cohérente de lutte contre le crime organisé et le trafic en Afrique de l'Ouest, le projet - avec un budget global de 24,4 Mio. Euros - soutient la Commission de la CEDEAO, les États membres de la CEDEAO et la Mauritanie dans la réduction de la criminalité transnationale organisée (COT).

À cette fin, le projet renforce les structures et les capacités aux niveaux national et régional et encourage une prise de décision et des politiques fondées sur des preuves pour lutter plus efficacement contre le COT dans la région de la CEDEAO.


Concrètement, le projet vise à :

(1) renforcer les capacités nationales des équipes spéciales de renseignement et d'enquête criminelles ainsi que du pouvoir judiciaire pour mener des enquêtes complexes sur le COT et le trafic et favoriser la coopération dans toute la région.

(2) réduire le trafic illicite d'armes légères et de petit calibre (ALPC) en renforçant la coopération régionale et transfrontalière, en améliorant les conditions-cadres, les structures et les capacités nationales dans le domaine du contrôle des ALPC, et en réduisant la disponibilité et la prolifération des ALPC au sein de la communauté niveau en mettant l'accent sur les communautés frontalières.

(3) renforcer les capacités nationales et régionales de planification, de coordination et de suivi en ce qui concerne la mise en œuvre du Plan d'action de la CEDEAO contre la traite des personnes, favoriser le dialogue régional et la coopération dans le domaine de la lutte contre la traite, mettre en place une Commission régionale de lutte contre la traite des êtres humains Politique de Prévention des Personnes (RCAPPP) et d'un Mécanisme Régional de Référence (RRM) sur la TIP ainsi que le renforcement de la structure et des capacités des Mécanismes Nationaux de Référence (NRM) et soutenir leur opérationnalisation dans le cadre du RRM ;

(4) améliorer la base de connaissances sur le COT et favoriser la prise de décisions et l'élaboration de politiques fondées sur des données probantes aux niveaux national et régional ; faciliter les efforts de domestication des traités et accords internationaux sur le COT ainsi que l'harmonisation des instruments juridiques dans la région de la CEDEAO et renforcer les capacités des organisations de la société civile (OSC), des institutions des droits de l'homme et des médiateurs pour améliorer la surveillance et le dialogue sur le COT et la traite .


Pour plus d'informations sur le projet OCWAR-T : https://www.raosupportcellecowas.com/post/organised-crime-west-african-response-to-trafficking-ocwar-t


5 vues

Comments


bottom of page