top of page

Lutte contre la criminalité transnationale organisée – OCWAR-T présente des produits de recherche et d'amélioration de connaissance à la CEDEAO



Le Commissaire aux Affaires Politiques, à la Paix et à la Sécurité, Amb. Dr Abdel-Fatau Musah, a reçu l'équipe de coordination du projet OCWAR-T à Abuja, le 20 février 2024.

En décembre 2023, le projet Crime organisé : réponse ouest-africaine au trafic (OCWAR-T) a officiellement pris fin. Le 20 février, l'équipe de coordination du projet OCWAR-T, au nom de ses partenaires de mise en œuvre, s'est présentée à l'Ambassadeur. Dr Abdel-Fatau Musah, un recueil de produits de recherche et de connaissances produits dans le contexte du projet.

L'Ambassadeur Musah a reconnu le succès du projet et la coordination efficace du projet avec la CEDEAO au nom des États membres. Il a noté les résultats critiques que le projet a pu obtenir et a ajouté que les produits de recherche et de connaissances augmenteront la base de connaissances, éclaireront les réponses politiques et renforceront la résilience de la Communauté face aux complexités présentées par la criminalité transnationale organisée (CTO) dans la région.

En réponse, la délégation de l'OCWAR-T a noté que l'amélioration de la base de connaissances sur les activités du TOC et le trafic illicite dans la région de la CEDEAO était l'un des objectifs cardinaux du projet. À cette fin, onze (11) études de recherche ont été commandées par la Commission de la CEDEAO entre 2021 et 2023, éclairées par les priorités clés de la CEDEAO et les problèmes thématiques émergents auxquels est confrontée la région. La recherche a été entreprise par l'ISS/GI-TOC en étroite collaboration avec les membres du Réseau de recherche ouest-africain sur le crime organisé (WARNOC) créé dans le cadre de l'OCWAR-T. Les rapports de recherche et les notes d'orientation en anglais, français et portugais seront disponibles sur le site Web de la CEDEAO.

L’équipe a reconnu l’engagement de la Commission de la CEDEAO à renforcer les efforts régionaux pour prévenir et gérer les conflits et les menaces à la sécurité, y compris les efforts visant à lutter contre la criminalité transnationale organisée dans la région de la CEDEAO. Tout en remerciant le Département des Affaires Politiques, de la Paix et de la Sécurité, la délégation a également exprimé sa sincère gratitude aux Directions des Affaires Humanitaires et Sociales, de l'Alerte Rapide, des Affaires Juridiques et des Relations Extérieures pour l'immense soutien et l'orientation vers la mise en œuvre réussie de l'OCWAR-T. projet.

Kommentare


bottom of page