top of page

La CEDEAO pour une action accélérée sur sur le projet d'autoroute du corridor Abidjan-Lagos





Abuja, le 3 juin 2022 - La CEDEAO a organisé le seizième (16e) Comité de pilotage ministériel du projet d'autoroute du corridor Abidjan-Lagos à Abuja, au Nigeria, le 3 juin 2022, dans le but d'accélérer le processus nécessaire au développement et à la livraison de l'important Autoroute du Corridor Abidjan-Lagos. Les études techniques du projet ont subi des retards importants en raison du confinement et de la fermeture des frontières au plus fort de la pandémie de COVID-19. L'un des principaux objectifs de la seizième (16ème) réunion du Comité de pilotage était donc d'examiner les moyens pratiques d'accélérer la mise en œuvre du projet d'autoroute du corridor Abidjan-Lagos qui implique la finalisation des études techniques pour aider à la construction d'un autoroute à 3 voies. Autoroute. Les ministres ont également examiné l'énorme intérêt d'investissement reçu des participants à l'argumentaire de marché du projet présenté lors de la salle de réunion du Forum africain de l'investissement de mars 2022, la création de l'Autorité de gestion du corridor Abidjan-Lagos (ALCoMA) et d'autres recommandations techniques de la réunion précédente du Comité d'experts. . Souhaitant la bienvenue aux ministres et aux participants à la réunion, le commissaire aux infrastructures de la CEDEAO, M. Pathe Gueye, a rappelé les principales conclusions du comité de pilotage virtuel du 22 octobre 2022, qui comprenaient l'approbation des projets de rapports des études de faisabilité technico-économique et d'avant-projet. Il a ajouté que « ces deux derniers jours ont permis aux Ingénieurs et Directeurs du projet des cinq pays du corridor, de la CEDEAO et de la Banque Africaine de Développement (BAD) de faire le point sur les décisions prises lors de la dernière réunion du comité de pilotage, l'avancement de tous les projets composants, le système de péage à adopter pour l'autoroute, le contrôle des surcharges, l'acquisition de l'emprise et les préoccupations concernant l'extension des contrats pour les études techniques. Il a expliqué en outre que le projet Abidjan-Lagos, reste un projet phare pour la Commission de la CEDEAO, et a récemment suscité l'intérêt de plusieurs investisseurs lors du dernier Africa Investment Forum avec le Groupe de la BAD et d'autres grands investisseurs publics tels que la Banque européenne d'investissement (BEI ) ainsi que des fonds de capital-investissement exprimant leur plein soutien au projet et se sont engagés à organiser prochainement un deuxième forum avec une plus grande implication du secteur privé pour examiner de nouvelles options de financement.


Comments


bottom of page